Meilleure marque de voiture sans permis

Quelle est la meilleure marque de voiture sans permis ?

Au moment de choisir votre VSP, vous avez peut-être déjà été confronté à la difficulté de faire le bon choix. En effet, les marques de voiture sans permis ne manquent pas et se partagent un marché en plein développement. A la multiplicité des types de carrosserie, s’ajoute le marché très porteur du modèle électrique. Voici donc les principales marques de voiture sans permis, avec leurs avantages et inconvénients.

Aixam : le choix du made in France

Voiture sans permis marque Aixam
©ABBVSP

Dès 1983, la marque de voiture sans permis Aixam s’est implantée dans le paysage automobile français. Sa force ? Une solide expérience dans le domaine de la VSP avec une cadence d’environ 12 000 voiturettes vendues chaque année. Sa gamme, constamment renouvelée, fait la part belle à l’innovation. C’est le premier fabricant à avoir osé de nouveaux dessins pour séduire une nouvelle clientèle.

La voiturette « utilitaire » est devenue tendance, prenant parfois la forme de petits coupés, de cabriolets ou encore de SUV. D’ailleurs, Aixam a même inventé le concept de l’utilitaire sans permis. Belles finitions, qualité perçue honorable et bonne fiabilité sont au rendez-vous.


L’offre d’Aixam comprend différentes gammes. Minauto, autrefois constructeur indépendant appartient désormais à Aixam. Il s’agit de voitures sans permis à petit prix. Il y a aussi la gamme Emotion, qui comprend les modèles tendances de la marque, puis la branche électrique et enfin celles des petits utilitaires.


Les + : qualité de fabrication, grand réseau de concessionnaires, consommations raisonnables
Les – : prix assez élevés, bruit des versions Diesel

Ligier et Microcar : la force de deux marques

Ligier et Microcar ont longtemps été deux marques de voiture sans permis bien distinctes, désormais elles font équipe commune sous la marque Ligier. Les modèles Ligier sont dynamiques dans leur apparence, avec un design travaillé, des finitions d’inspiration sportive et des consommations maitrisées. Cette image valorisante a grandement contribué à la popularité des modèles de la marque dont la principale expérience a été… La Formule 1 !


L’inspiration de Ligier ? De vraies voitures sportives, dont les codes sont repris sur les voiturettes. Et même si la finition est perfectible, le compromis séduit massivement.


La branche Microcar se concentre autour de voitures au design plus classique. Là encore, on retrouve des codes de « vraies » voitures, en osant notamment le look baroudeur. Microcar progresse d’années en années, avec des finitions plus réussies et un positionnement tarifaire convaincant. Mais dans un cas comme dans l’autre, il n’y a pas de version électrique. Le groupe propose de série le moteur Progress (bruyant) ou bien la version DCI (plus moderne et silencieuse). Notons que différentes finitions sont proposées.


Les + : équipements de sécurité nombreux, design contemporain, confort
Les – : finitions perfectibles, pas de version électrique

Chatenet : pour l’amour du design

Le constructeur Chatenet est parvenu à casser les codes de la voiturette. Exit les lignes carrées, la marque s’offre des lignes de caisse travaillées, de jolies appendices esthétiques, de grandes jantes, des diffuseurs et toutes sortes d’éléments visuels qui font clairement oublier la vitesse de pointe plafonnée à 45 km/h seulement.

Ce fabricant a développé une gamme assez riche articulée autour des Sportline, du modèle Barooder au look SUV, la citadine Spring et le petit coupé Junior. Dans les faits, il s’agit d’un même modèle, décliné en fonction de l’ambiance choisie.


La marque propose uniquement deux moteurs Diesel. Le Lombardini Kohler HDI a l’avantage de pouvoir être associé à la climatisation tandis que le 500 Evo se montre plus classique. Ces deux moteurs assez bruyants sont toutefois économiques, en l’absence d’une version électrique.

Les + : design très moderne, nombreuses personnalisations possibles, finition
Les – : bruit du moteur, prix élevé

Bellier : le plus sécurisant

Quant à Bellier, l’offre est articulée autour de deux modèles. Le premier, c’est la B8, qui se décline en plusieurs finitions, de la plus classique à la plus sportive. Celle-ci peut même être choisie en cabriolet. Il s’agit bel et bien d’une véritable découvrable, unique sur le marché de la voiture sans permis. Le second modèle est le Docker. C’est un petit utilitaire moderne dans son apparence, qui vise notamment les professionnels.


Le virage de la voiture électrique, Bellier l’a pris assez rapidement. Aux côtés des moteurs HDI, il est en effet possible de choisir une motorisation 100% électrique.
Très portée sur la sécurité, Bellier utilise des châssis tubulaires en aluminium et une carrosserie en polyester plus résistante que ses concurrentes.

Les + : sécurité, carrosserie plus solide, véritable carrosserie cabriolet
Les – : peu de diversité de modèle, technologies peu développées

Ce qu’il faut retenir

Le marché de la voiture sans permis est relativement bien fourni. Les fabricants ont tendance à se regrouper pour unir leur force et développer leur gamme. À ce sujet, Aixam parvient à sortir du lot. Produites en France, les voitures sans permis Aixam parviennent à offrir de très bons compromis tout en tenant compte des contraintes écologiques, comme le développement de la voiture électrique. Mais surtout, les Aixam sont peu coûteuses en entretien tout en se montrant économiques.