Comment bien entretenir sa voiture sans permis

Comment bien entretenir sa voiture sans permis ?

Au même titre qu’une voiture classique, la VSP nécessite un entretien régulier pour bien fonctionner. En l’absence d’un contrôle technique périodique, il peut être tentant d’être moins regardant sur la révision, la vidange ou encore certaines pièces mécaniques. Pourtant, il en va de votre sécurité. Et tomber en panne, c’est particulièrement désagréable. Revenons sur les notions essentielles pour entretenir sa voiture sans permis efficacement et sans se ruiner !


Entretenir sa voiture sans permis : la révision

Révision d'une voiture sans permis
©canva


Il existe de nombreux garages permettant de faire entretenir sa voiture sans permis. Ceux-ci proposent classiquement la révision. Sous la forme d’un forfait, ces professionnels procèderont à un examen approfondi de votre voiture sans permis. Ils effectueront également la vidange d’huile moteur, une opération qui doit être reconduite une fois tous les 5 000 kilomètres ou bien chaque année si vous roulez peu. La révision comprend aussi le remplacement du filtre à gasoil et donc une observation minutieuse du véhicule. Cela porte notamment sur la carrosserie, l’état et la fixation des différents panneaux. L’attention est grandement portée sur la mécanique avec notamment le niveau de charge de la batterie, l’état de la direction, des suspensions, l’éventuelle corrosion des soubassements ou encore les pneumatiques.

Entretenir sa voiture sans permis soi-même, c’est possible. La révision est une opération assez facile à réaliser d’autant plus qu’il existe de nombreux tutoriels sur internet. Il est toutefois indispensable de s’équiper au minimum de chandelles, de gants et d’une boîte à outils… Sans oublier bien sûr les pièces détachées nécessaires pour certaines opérations de maintenance.


Soyez attentifs aux bruits et anomalies


En l’absence d’un CT périodique, il convient de surveiller le bon fonctionnement de votre voiture sans permis. Soyez observateur. Si vous constatez un bruit anormal, un ressenti différent dans la direction ou encore des vibrations, alors il est préférable de procéder à un examen.

Commencez par vérifier de quand date la dernière révision et voyez les grands classiques, comme la pression des pneus, le niveau d’huile ou encore l’état de la baie moteur (fuite, durite débranchée…). Il est toujours préférable d’intervenir rapidement afin d’éviter qu’un problème n’empire et n’entraine des dommages plus importants.

D’une manière générale, les VSP vieillissent plutôt bien dès lors qu’elles reçoivent un entretien adapté. La révision permet aussi de contrôler certains éléments essentiels, comme l’étanchéité de la ligne d’échappement, l’efficacité du freinage ou bien même le niveau d’usure des suspensions.


Trouvez les pièces détachées adaptées


Ensuite, lorsqu’une pièce est à remplacer, il est important de comparer les prix du marché. Mais surtout, il faut s’assurer de la bonne compatibilité des pièces avec votre modèle de voiture sans permis.

En effet, chaque marque peut avoir ses propres pièces, avec des références bien précises et non compatibles avec ce que propose la concurrence. PiecesVoiturettes.fr vous permet de sélectionner précisément votre modèle de VSP afin de ne trouver que des pièces adaptées. Ainsi, il est assuré de faire le bon choix, tout en ayant l’opportunité de comparer les prix et les marques. Si les garages et réparateurs de voiturettes proposent des pièces détachées à la vente, il n’est pas rare que celles-ci soient vendues dans la fourchette haute des prix.

N’attendez pas qu’une pièce mécanique cède avant de procéder à son remplacement. Cela vous permet d’anticiper une dépense future et de prendre le temps de trouver la meilleure pièce, au prix le plus juste.


Contrôle technique pour voiture sans permis : c’est pour quand ?

Contrôle technique d'une voiture sans permis
©canva


Bien qu’il soit évoqué régulièrement, le contrôle technique des voitures sans permis n’a pas été officialisé. Actuellement, il n’existe donc aucun protocole de vérification des voiturettes sur le marché. Cela peut donc conduire certains propriétaires peu regardants à circuler à bord de véritables épaves roulantes.


Afin d’éviter cela, un entretien rigoureux et suivi est recommandé. Cela permet de lisser les dépenses dans la durée tout en veillant à assurer une sécurité maximale. Et cela, aussi bien pour vous que pour les autres usagers.
Car même si les VSP ne roulent qu’à une vitesse maximale réglementaire de 45km/h, un choc à cette vitesse peut être particulièrement douloureux. Mieux vaut donc limiter les risques en veillant au bon état de son véhicule.


Il est certain que le contrôle technique des VSP arrivera tôt ou tard. Celui-ci aura probablement une échéance de deux ans, au même titre que les voitures traditionnelles. Il permettra d’assainir le parc tout en incitant les propriétaires à un entretien plus rigoureux de leur engin.


Le mot de la fin


Bien entretenir sa voiture sans permis, cela passe avant tout par une révision régulière. Pour vos pièces détachées, faites le choix d’un professionnel passionné et dévoué, qui centralise les pièces tout en vous facilitant la vie. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement de votre VSP, en toute sécurité.