Voiture sans permis ou scooter : quel solution privilégier pour les jeunes

Voiture sans permis VS scooter : quel véhicule privilégier pour les jeunes ?

Lorsque l’on est jeune, le besoin de mobilité peut rapidement se faire ressentir. En effet, la desserte en transports en commun est assez inégale en fonction des territoires. Bien souvent, il est indispensable d’opter pour un moyen de locomotion. Les jeunes sont particulièrement concernés puisqu’ils peuvent, dès 14 ans, prendre les commandes d’un scooter… Ou bien d’une voiture sans permis. Mais d’ailleurs, lequel de ces deux véhicules est à privilégier lorsque l’on est jeune ?

Le scooter : la praticité du deux-roues au quotidien ?

Scooter
©canva

Accessible dès 14 ans, le permis AM prend la forme d’une formation théorique et pratique portant sur l’utilisation d’un scooter. Les avantages de ce moyen de transport sont assez nombreux. C’est un véhicule maniable, qui permet de rouler en ville facilement. Les deux roues ne sont pas concernés par les restrictions urbaines, ce qui leur permet d’évoluer facilement. Les modèles actuels se montrent plutôt sécurisants tout en pouvant être dotés d’accessoires, comme le top-case, qui permet de disposer d’un espace de chargement à l’arrière.


Seulement, le scooter ayant moins de roues, il nécessite davantage d’agilité et peut se montrer plus dangereux à l’utilisation, surtout lorsqu’il pleut et que l’on n’a pas d’expérience. Outre l’inconfort, il est nécessaire de se protéger avec notamment des gants obligatoires, au même titre que le casque. Il est également vivement conseillé de se protéger efficacement afin de limiter les dommages en cas de chute. Bien qu’il soit plutôt bon marché, le scooter présente donc de sérieux inconvénients

La voiture sans permis : la sécurité avant tout ?

Voiture sans permis Aixam
©ABB VSP

À l’inverse, beaucoup de jeunes apprécient l’agrément d’une voiturette. Le fait d’avoir quatre roues, un toit et une carrosserie offre un sentiment de sécurité bien supérieur. C’est bien là tout l’intérêt d’un quadricycle.

Tout comme les scooters destinés aux jeunes dès 14 ans, la cylindrée est limitée à 50 cm3 seulement. Les performances sont toutefois suffisantes, surtout en ville, qui permettent d’atteindre suffisamment rapidement les 45 km/h réglementaires.


Le marché de la voiture sans permis s’est largement modernisé. Les designs sont résolument modernes, parfois d’inspiration sportive, tout en offrant une dotation remarquable. Les fabricants, qu’il s’agisse d’Aixam, Ligier ou encore Microcar, veillent à offrir tout le confort nécessaire à leurs usagers. La récente évolution de la législation a également permis d’augmenter le poids maximal autorisé. Les constructeurs ont ainsi pu rigidifier davantage la caisse tout en offrant une bien meilleure résistance lors d’un choc.

Autant d’arguments qui font de la voiturette, un véhicule idéal pour débuter la conduite.

Financièrement, pensez à la revente !

La voiture sans permis est indéniablement plus chère que le scooter. Les prestations supérieures expliquent notamment ce positionnement tarifaire. Toutefois, il convient de préciser que le surcoût est largement récupéré lors de la revente.

Les VSP décotent très peu au fil des années, ce qui permet de limiter grandement les pertes d’argent. Surtout, la multiplicité des modèles disponibles sur le marché a permis de trouver un sain équilibre entre l’offre et la demande. Précisons en plus que le prix des pièces détachées pour VSP est en constante diminution.

D’une manière générale, le coût à l’usage d’une voiturette n’est pas plus élevé que celui d’un scooter. La consommation est tout aussi faible mais à la différence du deux roues, il n’est pas nécessaire de faire l’appoint d’huile aussi régulièrement.
Et surtout, la voiturette permet de prendre de l’assurance au volant d’une voiture… Si vous comptez passer votre permis de conduite, cela vous procurera une expérience bienvenue, qui réduira le nombre d’heures nécessaires pour vous préparer à l’examen… Et donc ce futur budget !

Voiture sans permis ou scooter : comment bien choisir ?

Faire le choix entre un scooter et une VSP peut rapidement devenir un casse-tête. Il convient de définir attentivement les besoins. Certaines personnes ne se sentent pas à l’aise sur un deux roues. La problématique penche alors davantage vers la voiturette. Le mieux est encore d’essayer les deux, afin de vous faire votre propre opinion. Bien souvent, des personnes ont des aprioris sur la voiturette. Seulement, les modèles actuels n’ont plus rien à voir avec ceux d’antan. Jamais, l’écart entre voiture et voiturette n’a été aussi mince. D’ailleurs, bon nombre de détenteurs du permis de conduire optent pour la voiturette, thermique ou électrique, pour couvrir leurs déplacements urbains. Et pourquoi pas vous ?

Le mot de la fin

Dans les faits, il n’est pas possible d’affirmer que le scooter est meilleur que la voiture sans permis, ou inversement. Il est important d’analyser vos besoins, ainsi que vos finances afin d’opter pour la solution qui vous correspond le mieux. Surtout, n’oubliez pas le marché de l’occasion. Malgré des cotes assez hautes, les bonnes affaires existent toujours. Le bouche-à-oreille peut aussi être idéal pour trouver la perle rare.

Un conseil : restez ouvert dans vos recherches, ne vous focalisez pas sur une couleur de carrosserie ou une marque en particulier. Cela augmentera votre spectre de recherche.